Audrey retrouvée

Bonjour,

Aujourd’hui, je m’intéresse à un livre des éditions Pocket Jeunesse : Audrey retrouvée de Sophie Kinsella.

audrey-retrouvee

Audrey retrouvée

Auteur : Sophie Kinsella

Année de publication : 03 mars 2016

Éditions : Pocket Jeunesse

Nombre de pages : 304 pages

Prix : 17.50€

Quatrième de couverture :

Attention, pépite ! Le premier roman jeune adulte de Sophie Kinsella !

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c’était avant.

Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un œil nouveau : celui de la caméra.

Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

« Audrey retrouvée est un de ces livres qui vous laissent sans voix, et impatient de lire très vite un autre roman jeune adulte de Sophie Kinsella. »
The Guardian

 

A vous de découvrir la suite !

L’origine de ma lecture

J’ai beaucoup entendu parlé de Sophie Kinsella, auteur de L’accro du shopping. Je n’avais jamais lu cette auteure auparavant, et j’ai eu envie de la découvrir par le biais jeunesse. Si j’ai entendu beaucoup de bien de l’auteur, j’ai eu très peur de commencer Audrey retrouvée. Je me suis lancée un jour où j’avais envie d’un roman pas prise de tête, pas trop de personnages et j’ai eu raison.

Personnages

Audrey est une jeune fille de 14 ans qui souffre d’anxiété. Derrière ses lunettes de soleil, elle observe son monde et tente d’aller mieux. L’auteure nous propose un personnage intéressant, torturé et complétement perdu. Audrey est aussi très rationnelle, et sensée. Les difficultés que rencontrent le personnages, les émotions ont été creusées comme si l’auteure l’avait vécue elle-même. Elle va évoluer au fil des pages. Sa psy va lui demander de faire un film sur sa vie, son quotidien. Elle ne laisse, aussi, personne ne l’approcher, pas même sa meilleure amie. Pourtant, le meilleur ami de Frank, Linus, va permettre à Audrey de s’ouvrir un peu au monde, l’apprivoiser. Frank, le frère d’Audrey, est, quant à lui accro aux jeux vidéos, notamment un qui lui fera gagner beaucoup beaucoup d’argent. Il est passionné, gentil mais têtu. Linus, le meilleur ami de Frank, passe beaucoup de temps chez eux, il est patient, gentil. La mère d’Audrey et Frank me semble complétement folle. Elle s’inquiète pour tout et n’importe quoi du moment où cela paraît dans le Daily Mail. Le père d’Audrey et Frank m’a semblé très effacé dans l’histoire alors que je cherche quoi dire sur lui.

OMG. Maman est devenue dingue.

Pas dingue tout court. Frappadingue.

Sur son mode dingue normal, elle dit, genre : « J’ai lu un article dans le Daily Mail, il faut arrêter tout de suite le gluten. » Et vlan, elle achète trois pains sans gluten. Immangeables. On les boycotte, et de son côté elle va enterrer en catimini son sandwich dans un pot de fleurs. La semaine suivante, la vague du sans-gluten est passée.

Ça, c’est son degré habituel de dinguerie. Mais ce coup-ci, elle a dépassé les bornes.

Elle se tient debout à la fenêtre de sa chambre qui donne sur Rosewood Close, la rue où on habite. Non, pas « debout », ce serait trop normal. Et maman n’a pas du tout l’air normal. Elle chancelle et se penche dehors avec une lueur sauvage dans les yeux. Entre ses mains, en équilibre précaire sur le rebord de la fenêtre : l’ordinateur de mon frère. D’un instant à l’autre, il va s’écraser en contrebas. Un ordinateur d’une valeur de 700 livres.

700 livres ! Elle qui nous reproche sans arrêt de ne pas avoir conscience de la valeur de l’argent et qui répète constamment : « Il faut travailler dur pour gagner 10 livres ! » ou bien : « Vous ne gâcheriez pas tant d’électricité si c’était vous qui payiez la facture. »

Ça n’a pas de sens, pourquoi se donner la peine de gagner 700 livres si c’est pour littéralement les jeter par la fenêtre ?

En bas, sur la pelouse, Frank, dans son tee-shirt « The Big Bang Theory », se prend la tête à deux mains et s’écrie d’une voix paniquée :

  • Maman ! Maman, c’est mon ordinateur !
  • Je sais que c’est ton ordinateur, hurle maman, hystérique. Tu crois que je ne le sais pas ?
  • Maman, s’il te plaît, est-ce qu’on pourrait en parler calmement ?
  • J’ai tout essayé ! réplique-t-elle. J’ai été gentille, j’ai discuté, je t’ai supplié, j’ai tenté de te raisonner, je t’ai même soudoyé… Tout, Frank, TOUT !
  • Mais j’ai besoin de mon ordi !
  • TU N’EN AS PAS BESOIN ! rugit maman, dont la fureur me fait grimacer.
  • Maman va JETER TON ORDINATEUR PAR LA FENÊTRE ! crie Felix qui déboule à cet instant sur la pelouse.

Il lève vers maman un visage à la fois ébahi et émerveillé. Felix, c’est notre petit frère. A quatre ans, il accueille presque toutes les nouveautés avec un étonnement ravi. Un camion qui se gare dans notre rue ! Du ketchup ! Une frite super longue ! … Maman jette un ordinateur par la fenêtre, voilà un miracle de plus à ajouter à sa liste.

  • Oui, et il va se casser, glapit Frank. Et tu ne pourras plus jamais jouer à Star Wars de toute ta vie.

Le visage de Felix se décompose et son expression catastrophée déchaîne le courroux de maman.

  • Frank ! vocifère-t-elle. Ne fais pas pleurer ton frère !

Nos voisins d’en face, les McDuggan, sont sortis sur le pas de leur porte pour mieux observer la scène. En voyant ce que maman s’apprête à faire, Ollie, leur fils de douze ans, hurle :

  • NOOOOOON ! Madame Turner !

Il traverse la rue à toute vitesse, se plante à son tour sur notre pelouse et lève vers la fenêtre un regard aussi effondré que celui de Frank.

 

Le style de l’auteur est simple et accessible. L’histoire ressemble à un journal intime écrit sous le point de vue d’Audrey. J’avais l’impression d’être dans la tête d’Audrey. Cela m’a permis de m’immerger dans l’histoire d’Audrey, de vivre à travers elle ses sentiments ses aventures. L’auteur nous propose un roman écrit sous la forme d’une alternance entre le point de vue d’Audrey et la retranscription du script du film qu’elle tourne. Cela a rendu la lecture plus fluide, intrigante, on s’y fait très vite, n’en doutez pas !

Le petit plus de l’histoire : Une histoire qui se dévore rapidement, les sujets abordés (harcèlement scolaire, phobie sociale, anxiété, dépression, thérapie…)

Le petit bémol de l’histoire : Les sujets abordés auraient pu être plus approfondis. L’histoire de Linus est trop « facile », trop rapide. Et je suis frustrée de ne pas en savoir plus sur le passé d’Audrey, ce qui l’a conduit dans cet état.

Pour résumer : A découvrir !

Petit plus pour les parents ou les professionnels :

N’hésitez pas à utiliser Audrey retrouvée dans un projet autour du harcèlement (scolaire) mais aussi de l’adolescence.

Un petit mot sur l’auteur :

Sophie Kinsella est britannique. Elle est l’auteure de la saga L’accro du shopping.

Le site web de l’auteur (version française) : Sophie Kinsella

Le site web de l’auteur (version anglaise) : Sophie Kinsella

Courez vite en librairie l’acheter ! Vous allez l’adorer et le mot est faible.

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout. N’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à partager avec moi vos lectures ! Si cet article vous a plu, pensez à le partager ;).

Lena

Publicités
Cet article, publié dans Adolescent / Young Adult, Amour / Amitié, Société, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Audrey retrouvée

  1. Ping : Top Journée de lutte contre le harcèlement scolaire | Juste le temps d'un instant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s