Les aérochats, Tome 1 : Comme chiens et chats

Bonsoir,

Aujourd’hui, je vous propose une chronique du premier tome 1 la série Les Aérochats de Donovan Bixley intitulé Comme chiens et chats, paru aux éditions Slalom.

Comme chiens et chats

Auteur :  Donovan Bixley

Année de publication : 9 mars 2017

Editions : Slalom

Nombre de pages : 128 pages

Prix : 9.98 €

Résumé :

Aidé par tous les membres des CATs et sous les ordres du commandant Katerina Mimine, le jeune pilote va se révéler à la hauteur de la mémoire de son père, un valeureux membre des CATs.

A vous de découvrir la suite !

L’origine de ma lecture.

Je tiens à remercier NetGalley et les éditions Slalom. Ils m’ont permis de découvrir ce premier tome d’une série qui est prometteuse. J’ai été charmé par le résumé et la couverture. A présent, je me dis que j’ai eu tout à fait raison de choisir ce livre. Le tome 2 paraîtra le 12 octobre 2017.

 

Personnages

Les personnages sont amusants, attachants. Ils sont présentés au début du livre, cela permet au lecteur de revenir sur la liste au cours de la lecture. Bien qu’il y ait des personnages féminins à des postes « masculins » (une commandant, une mécanicienne), des stéréotypes sont présents (de belles minettes draguent de beaux aviateurs).  Les noms de nos héros font allusion à des jeux de mots ou à des personnages célèbres. Félix Belair est le plus jeune pilote dans les forces aériennes des CATs. Sacha Sauvage est un pionnier de l’aviation d’avant-guerre. Manou est la mécanicienne en chef des CATs et veille sur ses petites sœurs qui portent bien leur nom : Chipie et Chipette. Maître Yocha  est un inventeur qui imagine de nouveaux gadgets pour les aviateurs. Le commandant Katerina Mimine est à la tête des forces aériennes des CATs.

  • Mille milliards de mille sardines ! s’écria Félix Belair.
  • Allons, du calme, jeune homme, répliqua le général Touffington. Surveillez votre langage.
  • Mais mon général, c’est affreux, vous dites que les CLEBs prévoient une nouvelle attaque ?

Le général secoua la tête.

  • C’est vrai, mais, hélas, nous avons une bien pire nouvelle à vous annoncer.

Les meilleurs pilotes des Chats et de leurs Alliés Traditionnels, plus connus sous le nom de CATs, avaient été convoqués à une réunion au quartier général souterrain par le commandant Mimine et le général Touffington.

  • Voyez-vous, poursuivit le général, un de nos pilotes est porté disparu en territoire ennemi.

Il désigna la grande carte accrochée au mur.

Sacha Sauvage émit un grognement.

  • Ne vous tracassez pas, mon général, dit-il en tapotant son gros ventre. Notre camarade retrouvera sûrement le chemin de sa gamelle en entendant sonner la cloche du dîner.

Sacha, pilote depuis de nombreuses années, avait été l’un des pionniers de l’aviation aux côtés du père de Félix. Depuis, il s’était un peu enrobé.

  • Tous les chats ne sont pas obsédés par les harengs fumés à la crème, lança M. Museau, le secrétaire du général.
  • C’est vrai, bonhomme, répondit Sacha. On a bien le droit d’avoir ses petits plaisirs quand, comme moi, on risque ses poils tous les jours. On ne peut pas en dire autant de tout le monde.

Il se tourna vers Félix, assis à côté de lui.

  • Au passage, je vous signale que je ne suis pas obsédé par les harengs fumés à la crème. J’ai aussi un petit faible pour le homard à la crème.

La réponse fit rire Félix. Sacha, qui avait été un as de l’aviation, restait un modèle pour lui, mais il comptait bien ne pas prendre ses fâcheuses habitudes.

Sacha s’enfonça dans son siège et tira sur sa pipe d’herbe-aux-chats.

  • Encore un petit nouveau qui a oublié sa carte de navigation. Qui est-ce cette fois-ci ?
  • Eh bien, c’est la mauvaise nouvelle, intervint le commandant Mimine. Il ne s’agit pas d’un jeune pilote. C’est le major Tom, soupira-t-elle.
  • Nom d’un mérou ! jura Sacha.

Tout le monde connaissait le major Tom, c’était le plus célèbre des soldats engagés dans la guerre contre les chiens.

A peine quelques jours plus tôt, le récit d’une de ses courageuses interventions avait encore fait la une. Cette fois, le major Tom avait, à lui seul, réussi à faire dérailler un train chargé de tonnes de pâtée pour chien. L’attaque avait provoqué une rupture de la chaîne d’approvisionnement des CLEBs pour plusieurs semaines.

Le style de Donovan Bixley est simple et accessible pour un jeune lecteur, 8 ans sans accompagnant. Malgré mon grand âge, je me suis plongée dans cette lecture et je l’ai dévoré très rapidement. L’enchaînement des actions, l’omniprésence des dialogues donnent un rythme soutenu à l’histoire. Certaines expressions sont réalistes mais aussi « piqués » à d’autres personnages célèbres (exemple : Mille milliards de mille sardines !). De magnifiques illustrations détaillées complètent l’histoire. Ce petit plus peut attirer certains lecteurs qui ont plus de difficultés à lire des romans. De plus, le thème de l’aviation est présent, on se rend compte que l’auteur a pris le temps de se documenter. Ce premier tome pose les jalons pour la suite de la série. J’ai envie d’en savoir plus. Aurai-je l’occasion de lire la suite ? Je l’espère.

Grâce à une note au début du roman, l’éditeur avertit les lecteurs que l’histoire se passe pendant la première guerre mondiale (1916), mais emprunte certains aspects à la seconde guerre mondiale. C’est un point intéressant qui pourrait peut-être être utilisé par les enseignants pour travailler sur ces guerres ?

Le plus de l’histoire : L’intrigue, les personnages.

Le petit bémol de ma lecture : les stéréotypes.

Pour résumer : Un énorme coup de cœur !

Le tome 2 paraîtra le 12 octobre 2017.

Petit plus pour les parents ou les professionnels :

N’hésitez pas à utiliser Les Aérochats, tome 1 : Comme chiens et chats si vous souhaitez travailler autour de la première et seconde guerre mondiale.

Un petit mot sur l’auteur :

Donovan Bixley est né en Australie et a grandi en Nouvelle-Zélande. C’est un auteur et illustrateur productif. Il a illustré plus de 90 livres publiés dans 27 pays.

Vous pouvez consulter son site web à l’adresse suivante : Donovan Bixley.

Courez vite en librairie l’acheter ! Vous allez l’adorer !

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout. N’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à partager avec moi vos lectures ! Si cet article vous a plu, pensez à le partager ;).

Lena

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Jeunesse, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les aérochats, Tome 1 : Comme chiens et chats

  1. Ping : Top 10 Tuesday – 14 août 2018 : Les 10 romans où les protagonistes font un voyage dans l’histoire | Juste le temps d'un instant

  2. Ping : Top 10 Tuesday – 7 août 2018 : Les 10 romans avec un mode de transport sur la couverture | Juste le temps d'un instant

  3. Ping : Mes coups de cœur de 2017 | Juste le temps d'un instant

  4. Ping : Tag PKJ : La France | Juste le temps d'un instant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.