In My Mailbox #82 – 18 août 2019

Bonjour,

La semaine se termine sur le rendez-vous In My mailbox.

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Image de présentation In My Mailbox

Réceptions

La semaine dernière était placée sous le signe de la Bretagne, je n’ai donc pas voulu vous parler de l’ebook reçu de la part de Jupiter Phaeton : Y-a-t-il pénurie de chamallows à San Francisco ?, le premier tome de sa nouvelle série : Archibald Skye. Petite confidence : il est génial ! Le reste de mes réceptions est un envoi d’Evasion Littéraire, j’ai dévalisé sa bibliothèque (mais chut il ne faut rien dire !).

Couverture du premier tome de la série Archibald Skye de Jupiter Phaeton intitulé Y a-t-il pénurie de chamallows à San Francisco ?

Archibald Skye, Tome 1 : Y a-t-il pénurie de Chamallows à San Francisco ? – Jupiter Phaeton

Ici Jupi, voilà c’est officiel, j’ai pété un plomb. Les différentes personnes qui peuplent mon cerveau ont décidé de prendre les commandes pour écrire ce roman. Je vous le dis : si vous ouvrez ce livre, vous vous exposez à de la tarée-attitude. Une grosse dose de tarée-attitude. Ne venez pas dire que je ne vous ai pas prévenus, d’accord ? Allez, je vous explique le topo :

Archie, de son vrai prénom Archibald, parce que ses parents avaient décidé d’être idiots le jour de sa naissance et de lui filer un prénom de garçon, est garde du corps. La plupart du temps, elle s’occupe du zoo du coin, donc elle est plutôt agent de sécurité, ce qui est déjà une sacrée chance car devinez quoi ? Elle n’a pas de pouvoirs. Rien. Nada. Le vide interdimensionnel. Tout ça dans un monde où les pouvoirs, ça pullule dans tous les sens. TOUT LE MONDE a un pouvoir, vous voyez le tableau ? Tout le monde, sauf elle.

Mais voilà qu’elle se retrouve à assurer la sécurité de Shawn Claw, LE chanteur ultra populaire du moment, celui que tout le monde veut épouser, surtout Esteban, le meilleur ami d’Archie, qui fantasme totalement sur la star.

Évidemment, ça ne se passe pas bien.

Évidemment, elle s’en tire in extremis.

Évidemment, elle ne compte pas en rester là.

Archie prévoit une apocalypse dans 5,4,3, …

« Ces deux-là n’allaient pas ensemble. Ils n’étaient même pas le feu et la glace. Non, le feu et la glace c’était sexy, ça donnait envie. Ils étaient plutôt le blaireau et la panthère. Sauf que Shawn était une panthère et que Rachel était un blaireau. Enfin une blairelle. Mais comme personne ne connaissait le féminin de blaireau, à part Numéro 3 qui venait de faire une sévère névrose dessus, j’allais considérer que blaireau était correct. Et ils n’allaient pas faire des blaireautins ensemble, c’était certain. Déjà parce que faire des blaireautins à vingt et un ans dans un monde où on vivait potentiellement jusqu’à cent quatre-vingts ans, c’était se pourrir la vie pour l’éternité, mais aussi parce que si j’avais mon mot à dire, j’empêcherais ça. »

Couverture de la dystopie écologique de Kayla Olson intitulé L'empire de sable.

L’empire de sable – Kayla Olson

Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

 » À la croisée du Labyrinthe et de la série Lost, cette dystopie vous réserve rebondissements et coups de théâtre jusqu’à la toute dernière page !  » Beth Revis, auteur de la série best-seller Au-delà des étoiles.
La dystopie écologique qui a conquis Leonardo Dicaprio, bientôt adaptée au cinéma.

Couverture du premier et deuxième tome de la saison 1 de la série Yesterday's gone de Sean Platt et David Wright intitulé Le jour où le monde se réveilla désert

Yesterday’s gone, Saison 1, Épisodes 1 et 2 : Le jour où le monde se réveilla désert – Sean Platt & David Wright

Ce n’est qu’au réveil qu’ils s’en sont rendu compte.
Le monde déserté. Vidé de sa population. Famille, proches, voisins, tous ont disparu. Volatilisés.
Ils ne sont qu’une poignée, disséminés à travers le pays. Oubliés, rescapés, moins que vivants… ils n’ont aucune idée de ce qu’ils sont. De ce qui s’est passé. Ils cherchent ceux qu’ils aiment, des réponses à des questions qu’ils ne connaissent même pas.
Mais ils ne sont pas seuls. Quelque chose les observe. Et attend…
Avant de comprendre, ils vont devoir survivre.
Couverture du troisième et quatrième épisodes de la première saison de la série Yesterday's gone de Sean Platt & David Wright intitulé Aux frontières du possible.

Yesterday’s gone, Saison 1, Épisodes 3 et 4 : Aux frontières du possible – Sean Platt & David Wright

Ils sont seuls ou en petits groupes. Certains avaient déjà rêvé de tout ce qui s’est passé. Ils l’attendaient, se sont préparés.

Stupéfaits, les autres s’efforcent d’affronter l’inconcevable. Brent, à la recherche de son fils et de sa femme ; Luca, le petit garçon qui suit son instinct, protégé par un étrange totem ; Boricio, le tueur-né qui va devoir trouver sa place entre proies et prédateurs…

Tous sont liés. Et ces voix qui défient leur raison vont les réunir.

Mais sur leur route, se dresse l’abominable.

Couverture du cinquième et sixième épisodes de la saison 1 de la série Yesterday's gone de Sean Platt et David Wright intitulé L'avènement de la chose.

Yesterday’s gone, Saison 1 : Épisodes 5 et 6 : L’avènement de la chose – Sean Platt & David Wright

Luca a délivré Paola du rêve qui la gardait prisonnière. Mais le petit garçon a payé le prix fort : à son réveil, il avait vieilli de cinq ans en quelques instants. Et la Chose qui menaçait Paola n’a fait que se déplacer : elle se tient désormais au cœur du petit groupe de rescapés retranché dans l’hôtel. À l’extérieur, les créatures ne cessent de se multiplier, et attendent…

À New York, Brent et Luis sont abasourdis par l’ampleur de l’atrocité : des monceaux de corps humains recouvrent Times Square. Leur espoir : un ferry pour Black Island où un semblant d’autorité tenterait de réorganiser les restes de l’humanité.

Les premières révélations tombent comme un couperet, laissant présager que le pire reste à venir…

Et vous ? Qu’avez-vous acheté, emprunté, reçu ? N’hésitez pas à me raconter tout ça, j’ai, comme toujours, envie d’allonger ma wishlist (qui est toujours aussi grande hihi).

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout. N’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à partager avec moi vos lectures, vos achats ! Si cet article vous a plu, pensez à le partager. 😉

Lena

Publicités
Cet article a été publié dans In My Mailbox, Les Rendez-Vous. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.