Le livre noir des secrets

Bonjour,

Aujourd’hui, nouvelle lecture : Le livre noir des secrets de F.E. Higgins.

 

le-livre-noir-des-secrets

Le livre noir des secrets

Auteur :  F. E. Higgins

Année de publication : 2008

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 19€

Résumé :

A vous de découvrir l’histoire !

Commençons par le début : l’origine de ma lecture. Alors que je venais pour emprunter un autre livre (non disponible), il m’a été conseillé de lire Le livre noir des secrets. Je l’ai pris bien intriguée par la bénévole qui m’affirmait que ce livre allait me plaire. Il est vrai que je l’ai regardé plusieurs fois, doutant de son contenu. Mon âme, un peu sensible, n’avait pas très envie d’un livre noir qui faisait peur 😉 La couverture m’attirait tout en me repoussant. Finalement, je me dis que j’ai bien fait de l’écouter.

A présent, parlons un peu du livre en lui-même. La couverture est magnifique, il faut bien l’avouer. On ne comprend vraiment son sens qu’à la fin du livre. Le Livre débute par une note de l’auteur très sympathique. A se demander si ce qu’il y dit est vraiment vrai. Ensuite, chaque chapitre correspond soit à un extrait des mémoires de Ludlow Fitch, soit à un extrait du livre noir des secrets. Vous comprendrez bien mieux en le lisant, et je ne peux que vous conseillez de le faire 😉 A la fin, nous trouvons un épilogue. Je l’ai trouvé intéressant en tout point pour imaginer un peu la suite des personnages. Puis, une note de F. E. Higgins est proposée donnant suite, ainsi, à la première note de l’auteur. Enfin, l’auteur nous propose des annexes sur les quelques dernières pages. Elles sont sous forme de « A propos de ». C’est intéressant, un peu de culture générale. Bien qu’avec la forme du livre, je m’interroge forcément, en me demandant si finalement ce n’est pas inventé. Il faudrait que je vérifie, mais pour le moment, je ne veux pas briser la magie du livre. 😉

Intéressons-nous, maintenant, aux personnages. Tout d’abord, Ludlow Fitch. Il s’agit d’un jeune pickpocket dont la vie va se trouver bouleverser par bien des événements. Depuis sa plus tendre enfance, la vie ne lui a pas été un cadeau. Pourtant, après une fuite, il va rencontrer Joe Zabbidou et sa vie va considérablement changer. Nous rencontrons ainsi deux personnages intéressants. Ludlow encore bien jeune va évoluer à son rythme transformant ses petits soucis en force. Je me dis que si sa vie avait été différente, il ne serait pas ce qu’il est (?) à présent 😉 Joe est mystérieux. C’est pénible pénible pénible. Je comprenais très bien l’impatience de Ludlow. Mais, sa tranquillité cache un personnage compliqué. Je ne peux pas vraiment vous détailler plus les personnages car malheureusement, si je le fais, je vous en dirais de trop et révélerais des événements importants de l’histoire. Je peux, tout de même, vous dire que Ludlow va devoir apprendre à faire confiance et ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait.

[…]

Obadiah poursuivit sa tâche un certain temps avant de remarquer qu’il avait de la compagnie. Il se hissa alors sur sa petite échelle et enfonça avec vigueur sa pelle dans le tas de terre. Un peu de sueur avait gelé dans ses sourcils et il s’essuya le visage du revers de la main, laissant une traînée noire sur son front. Ce n’était pas une mince affaire de creuser un trou de deux mères de profondeur en plein hiver.

Joe lui tendit une main chaleureuse.

  • Je vous ai aperçu à la boutique, se justifia-t-il.
  • Ah ! répliqua Obadiah d’un ton bourru, vous êtes le préteur sur gages. Eh bien, je peux vous le dire maintenant, ce n’est pas moi qui vais vous donner du travail. J’ai à peine plus que ce que je porte sur le dos.

Il jeta un regard soupçonneux à Ludlow qui se tenait à l’écart, derrière une pierre tombale à moitié enterrée. Il n’appréciait pas du tout l’allure de ce garçon. Il ne lui aurait fait confiance pour rien au monde. Par ailleurs, Obadiah n’aimait pas les gens qui ne cillaient pas et, à cet égard, les paupières de Ludlow étaient un modèle de calme et d’immobilité.

  • Qui c’est, lui ? demanda le fossoyeur.
  • Mon assistant, annonça Joe en faisant signe au garçon de s’approcher.

Le style de l’auteur

J’ai trouvé la plume de F.E. Higgins fluide, simple et accessible dès 13 ans. L’auteur a su mener le suspense dès le début. De page en page, j’avais envie d’en découvrir plus, d’en savoir plus sur la vie de Ludlow mais aussi des habitants de ce petit village qu’est Pagus Parvus. Je me dis avec le recul que j’ai bien fait de le lire au moment d’Halloween (débuté à Halloween, fini en novembre hihi). L’ambiance par moment glauque, et surtout sombre a bien servi l’intrigue du livre et je remercie beaucoup l’auteur pour ça. Je ne suis pas une fana du glauque, généralement, je le fuis, donc si vous êtes comme moi, ne vous inquiétez pas vous pouvez le lire sans problème, ce n’est pas la majorité du livre et ça ne choque pas non plus énormément. Comme je l’ai sous-entendu au début de ma chronique, l’auteur bascule entre deux modes narratifs : la première personne du singulier et la troisième personne. Le premier mode est employé pour les souvenirs de Ludlow ou les personnes vendant leurs secrets (dans une autre police dans le livre, ressemblant plus à l’écriture à la main). Le deuxième mode est utilisé semble-t-il pour ce que l’auteur a ajouté à l’histoire comme expliqué dans sa première note. Cette alternance vous semble bizarre ? On s’y fait très vite ne vous inquiétez pas. Elle a donné un certain rythme, souffle au récit c’était agréable 😉


Petite morale de l’histoire

« C’est nous qui fabriquons notre destinée, heureuse ou malheureuse, par nos actes et notre état d’esprit ».


Petit bémol de l’histoire : J’ai trouvé que la morale de l’histoire n’était pas assez soulignée, pas suffisamment clairement en tout cas.

 

 

Pour résumer : Un joli coup de cœur !

Petit plus pour les parents ou les professionnels :

Ce livre est parfait pour un travail autour de l’école et la plus précisément la rentrée.

Parents, n’hésitez pas ! Ce livre est parfait pour rassurer vos enfants sur la rentrée des classes, que tout n’est pas aussi horrible qu’on pourrait le croire.

Un petit mot sur l’auteur :

F. E. Higgins est une jeune auteur britannique. Elle a écrit une suite : The Bone Magician.

 

N’hésitez pas : courez en librairie l’acheter ! Vous allez l’aimer !

Merci d’avoir lu l’article en entier.N’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à partager avec moi vos lectures ! Si cet article vous a plu, pensez à le partager😉.

Lena

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités
Cet article, publié dans Jeunesse, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le livre noir des secrets

  1. Ping : Mes coups de cœur de 2016 | Juste le temps d'un instant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s