Da Vinci Code

Bonjour à tous =)

Aujourd’hui mon choix a été difficile à faire. Quelle lecture allais-je donc bien pouvoir partager avec vous ? Une lecture très très récente ou une plus ancienne, mais qui me tient à cœur ?  Finalement, j’ai opté pour une plus ancienne. Le choix a été très difficile 😉 Mais je me suis dit que vous aviez peut-être envie que je varie un peu dans mes chroniques.

Comme je vous ai présenté beaucoup de lecture « jeunesse », je me suis tournée vers un policier que j’ai lu il y a quelques années : Da Vinci Code de Dan Brown.

Da Vinci Code

Da Vinci Code

Auteur : Dan Brown

Année de publication : 2003

Nous suivons Robert Langdon, professeur à Havard, spécialiste de symbologie. Il est appelé en urgence au Louvre, en pleine nuit. Jacques Saunière, le conservateur en chef a été assassiné au milieu de la Grande Galerie. La police a trouvé, auprès de son cadavre, un message codé. Robert Langdon et Sophie Neveu (une cryptographe membre de la police) tente de le résoudre. Stupéfaits par les premiers indices menant à l’œuvre de Léonard de Vinci, ils découvrent que la victime était membre du Prieuré de Sion. Il s’agit d’une société secrète dont avaient fait partie Nexton, Boticelli, Léonardo da Vinci, Victor Hugo. Un très vieux secret était protégé par Jacques Saunière.

A vous de découvrir la suite !

J’ai longtemps hésité avant de lire ce livre. J’en avais très envie et en même temps j’appréhendais beaucoup quand je lisais les commentaires, les critiques des lecteurs. Puis, une Amie l’avait dans sa bibliothèque. Je lui ai demandé ce qu’elle en avait pensé. Elle m’en a dit beaucoup de bien et m’a conseillé de me faire ma propre opinion. Elle m’a aussi proposé de me le prêter, et j’ai accepté sans me faire prier. A cette époque, je n’avais toujours pas trouvé la bibliothèque de ma commune (pourtant pas si  cachée que ça). C’était donc plus simple pour moi d’emprunter à la famille ou plus vraisemblablement aux ami(e)s. Tout ça pour dire que s’il m’intéressait énormément, je n’avais pas envie de dépenser de l’argent en n’étant pas sûre qu’il me plairait et donc que je le terminais. Je suis donc rentrée avec lui et une envie encore plus forte de me faire mon opinion.

Il faut savoir qu’en règle générale, j’aime beaucoup les romans intégrant de l’histoire (ou l’Histoire). Je trouve que c’est un art subtil. S’il est bien fait, c’est un vrai plaisir de le lire, de le découvrir. J’aime me retrouver entraîner dans l’Histoire du monde, mêlée à l’actualité. Vous avez aussi dû constater que j’aime énormément la mythologie. Mais aujourd’hui, l’histoire qui nous intéresse est celle de la Chrétienté.

Dans le Da Vinci Code, nous sommes donc à la recherche d’une vérité longtemps cachée concernant la Chrétienté. Je savais dans quoi je m’engageais mais je ne m’attendais pas à ce que ça me plaise vraiment.

J’ai trouvé l’histoire bien ficelée. Je dois bien vous avouer que j’avais très peur de me retrouver avec un roman où je dois sortir mon livre d’histoire ou une encyclopédie, un dictionnaire pour comprendre toutes les subtilités. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Je l’avais pris comme lecture plaisir pour décompresser de mes examens, donc doutez-vous bien que j’allais le refermer et lui dire à un de ses quatre le cas contraire.

J’ai lu énormément de commentaires d’internautes se plaignant du contenu, que les aspects historiques sont détournés. J’ai envie de répondre « Et alors ? ». Si je m’étais attendue à un livre fidèle, ou si j’avais voulu lire un livre fidèle, je ne me serais pas tournée vers Da Vinci Code. Ça aurait pu être un plus peut-être pour le livre mais je n’en suis pas du tout sure. Loin de là même. Cela reste mon avis. Mais si j’en rajoute une couche : il s’agit d’une œuvre de fiction, pourquoi se plaindre alors des libertés prises par l’auteur ? Soit on est capable de l’accepter et on lit le livre, soit on n’est pas capable et dans ce cas, pas la peine de l’ouvrir, ni même de poser la main sur celui-ci. 😉 Attention, je tiens à prendre les devants : je ne critique en rien l’opinion des autres chacun se fait la sienne. Ce n’est que mon avis 😉

Saunière resta seul, piégé derrière la grille, qui ne pourrait pas s’ouvrir avant vingt minutes. Il serait mort avant. Mais la peur qui l’étreignait dépassait de beaucoup celle de mourir.
Le secret doit être transmis.
Il se releva péniblement, évoquant ses trois compagnons morts et les générations de ceux qui les avaient précédés, sacrifiés à la mission dont ils étaient investis.
Une chaîne de connaissance ininterrompue.
Et voilà qu’en dépit de toutes les précautions prises, de toutes les sauvegardes… voilà qu’il était le seul maillon survivant, l’ultime gardien du plus protégé des secrets.
Il faut trouver un moyen.
Il était coincé dans la Grande Galerie et il n’y avait qu’une personne au monde pour reprendre le flambeau. Saunière contempla les célébrissimes portraits accrochés aux murs qui semblaient lui sourire comme de vieux amis.
Gémissant de douleur, le vieillard rassembla ses forces physiques et mentales. Il s’attaqua à sa dernière tâche, conscient qu’il lui faudrait mettre à profit chacune des secondes qui lui restaient à vivre.

­

Le style de l’auteur est simple. Pas de prise de tête dans la lecture pour comprendre les faits comme je l’ai déjà dit. Les descriptions sont claires, précises. J’imaginais aisément les lieux, les actions. J’aime énormément visualiser l’histoire.

Le livre de Dan Brown garde son lecteur en haleine jusqu’au bout et malgré le pavé ;). Les ficelles sont classiques, je l’accorde volontiers, mais elles fonctionnent à la perfection. De plus, sans donner du crédit à toutes les théories (historiques) évoquées dans le Da Vinci Code, l’auteur nous donne à réfléchir sur l’évidence sur la façon dont l’Histoire se fait, se transmet.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié le livre, sa lecture. J’ai aussi aimé voyager avec les personnages, en France, au Royaume-Unis. J’aime découvrir de nouvelles choses, de nouveaux horizons. Le Da Vinci Code m’a permis m’évader. Mais j’ai été déçue de la fin. « Non décidément, je suis souvent déçue par les fins », c’est ce que j’ai pensé (peut-être pas mot pour mot cependant 😉 ). Ça m’arrivait un peu trop souvent. Ce qui m’a peut-être le plus déçue tout de même, c’est le battage médiatique. Malgré moi, je m’attendais au livre du siècle. J’ai eu une sensation de coup de pub, de commerciale. Est-ce seulement moi ? Je ne sais pas. Ce n’est malheureusement pas un coup de cœur mais seulement un livre agréable à lire pour se changer les idées. Une idée de lecture sur la plage, sous un arbre, en vacances, par exemple.

J’avais lu Anges et Démons du même auteur. Je ne m’en rappelle plus. Je le relirais, peut-être une critique à venir 😉

Pour résumer : A lire en vacances.

Petit plus pour les parents ou les professionnels :

On peut utiliser ce livre dans le cadre d’un projet autour du symbolisme, de Dan Brown…

N’hésitez pas à lire le Da Vinci Code pendant vos vacances, ça change les idées 😉

Vous pouvez consulter le site de l’auteur ici : Dan Brown. (Attention en anglais)

Pensez à aller en librairie l’acheter !

Merci d’avoir lu l’article en entier.N’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à partager avec moi vos lectures ! Si cet article vous a plu, pensez à le partager😉.

Lena

Publicités
Cet article, publié dans Policier / Thriller, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s